Il y a un « Petit guide du féminisme pour les hommes » !

Ce n’est pas difficile de mettre le féminisme au centre de la place publique. En voici un exemple évident.

P1190298

P1190299

« Persistance des rôles de genre » – temps consacrés par l’homme et la femme aux soins du bébé et à d’autres tâches de ménage ou de soin aux personnes

C’est à Figueres, petite ville de Catalogne proche de la frontière française, que j’ai découvert cette exposition en mars (elle n’était plus là en mai). Toute proche des Ramblas et de la Halle de marché, cette place est bien fréquentée. Je crois avoir compris que l’exposition est une création locale.

Avertissement : la présentation du livre faite ci-dessous est caduque ! L’auteur a été convaincu d’avoir emprunté des phrases à des textes disponibles sur le Web, sans donner les références. C’est au moins une négligence, et même une tromperie, et cela sur le dos d’autrices : bravo le féminisme ! Le livre a dès lors été retiré de la vente par son éditeur. J’ai donné plus d’informations sur l’affaire dans un texte du mois suivant.

Un petit livre vient de paraître et il a un peu la même évidence : c’était si simple de faire cela. Cela manquait pourtant. C’est le « Petit guide de féminisme pour les hommes » réalisé par Jérémy Patinier et publié au mois d’avril aux éditions TEXTUEL. Il coûte 14,90 euros.

Vous pouvez vous en procurer pour votre père, pour votre grand-père, pour votre frère, pour votre fils, pour votre ami, et d’abord pour vous même. Il sera encore valable à la saison des cadeaux… Il ne tient qu’à vous de le mettre sur la place publique (car vous devrez sûrement le commander).

Il s’agit d’un très chouette travail. C’est facile à lire et pourtant c’est très complet. C’est égayé avec des quizz, des jeux (listes à compléter, etc.), des moments d’introspection, et même un « cahier d’entrainement féministe » avec 30 propositions d’observation et d’annotation… Et pourtant, c’est un livre sérieux comme il faut aux hommes : il n’y a pas de dessins 🙂 !

C’est un portrait du féminisme, avec beaucoup de ses facettes, avec plein d’explications, mais toujours avec le but d’interpeller le lecteur masculin. Il y a des chiffres et des exemples sur la situation des femmes (démographie, violences, salaires, éducation, santé) en France et dans le monde. Il y a des femmes remarquables pour le féminisme mais aussi les quelques rares hommes à signaler. Il est dit enfin que c’est un « outil de dialogue » et effectivement, cela doit permettre au lecteur d’obtenir des réactions et des compléments de vécu auprès d’amies, sur un sujet qu’on aborderait sincèrement enfin…

Bref un résultat agréable et instructif, à lire sans effort. Un beau travail de Jeremy Patinier qui est journaliste. On dira peut-être que des informations sont banales ? Mais il faut dire avec l’auteur : « Le seul rempart qui garde les hommes à distance du féminisme tient en 8 mots : c’est qu’ils n’y pensent même pas ». (C’est la première phrase du livre). Donc c’est un premier éclairage… mais avec de très nombreux aspects. Et qui permettent d’aller plus loin (il y a de nombreuses références de livres, de sites, de vidéos et audios…). Il propose pour finir un Manifeste des hommes pour le féminisme (une charte d’engagement)… et un questionnaire pour 5 minutes d’introspection.

C’est fait avec une approche d’un féminisme assez soft pour être accepté par les hommes, un peu comme l’avait fait en son temps Benoite Groult. D’elle, l’auteur reprend la phrase  « le féminisme est un humanisme ». Et le féminisme est présenté comme un mouvement pour l’égalité. Mais sans être pointu, il fait état de plusieurs féminismes et de leurs divergences. Les sujets qui « fâchent » sont évités (le voile, la prostitution… ) et c’est sans doute un choix stratégique : ne pas être trop exigeant au début, ne pas induire du rejet. On peut discuter de ce choix, mais on peut le comprendre aussi.

Ce qui me parait surtout positif, c’est que l’auteur a pour objectif de mettre les hommes en route pour le changement. Et qu’il a éparpillé des moments de réflexion et d’action au sein de la lecture. De sorte qu’on peut difficilement en dire « je l’ai consulté et je me suis informé, c’est tout ».

Une réussite, donc, et il faut encourager sa lecture.

 

Cet article, publié dans Féminisme, patriarcat, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Il y a un « Petit guide du féminisme pour les hommes » !

  1. 1011 dit :

    Un retour avec humour à votre article : Plasticienne engagée, j’ai réalisé beaucoup d’ oeuvres sur le sujet des violences faites aux femmes et de la domination masculine.
    Une oeuvre intitulée « Phallocratie », à découvrir : https://1011-art.blogspot.fr/p/phallocratie.html, sur le sujet de la domination sociale, culturelle et symbolique exercée par les hommes sur les femmes.
    Quand l’art permet de parler toutefois avec humour de cette prégnance virile !

    Aimé par 1 personne

    • chesterdenis dit :

      J’ai repris (en vous remerciant) sur votre page cette citation de Freud :  » Dans le rêve des hommes, la cravate symbolise souvent le pénis, non seulement parce qu’elle est longue et pend et qu’elle est particulière à l’homme, mais parce qu’on peut la choisir à son gré, choix que la nature interdit malheureusement à l’homme. » (Freud, L’interprétation des rêves, 1900). Voilà qui est cocasse au possible. Ce n’est pas dans le rêve des hommes, mais dans les faits que la cravate SYMBOLISE, non pas un pénis,mais un « cache-sexe » (il faut tirer la pointe plus bas que le sexe pour que, nouée, elle arrive comme il faut (au milieu de la boucle de ceinture). De plus, si l’homme ne choisit pas son pénis, aucun être humain ne choisit son corps, ni ses seins, ni son appareil génital, ni le reste. Tous les hommes (même les plus renommés) pleurent ensemble leur malheur d’être un homme ? sauf que les autres humains souffrent en plus de la domination masculine.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.